Articulations du membre supérieur

Les mouvements de la ceinture scapulaire concernent les articulations sterno-claviculaire, acromio-claviculaire et scapulo-humérale. En général, ces articulations se mobilisent simultanément. Une déficience fonctionnelle de l'une d'entre elles compromet les mouvements de l'épaule. La mobilité de la scapula joue un rôle essentiel dans la liberté de mouvement du membre supérieur. La clavicule joue le rôle d'une traverse qui a pour fonction d'écarter l'épaule du thorax et d'accroître ainsi sa liberté de mouvement. La clavicule forme aussi le bras de levier des mouvements de l'articulation SC. Les déplacements de 15 à 20° qui se produisent au niveau de l'articulation AC confèrent à la cavité glénoïdale la mobilité nécessaire aux mouvements du bras.

Lorsqu'on évalue l'amplitude des mouvements de la ceinture scapulaire, il faut considérer à la fois ceux qui se déroulent dans l'articulation scapulo-humérale et ceux qui se produisent dans le plan de glissement scapulo-thoracique (déplacements de la scapula sur la paroi thoracique). Bien que les 30°initiaux de l'abduction se produisent sans mouvement de la scapula, les mouvements qui se produisent dans l'élévation complète du bras, à ces deux niveaux se font dans la proportion 2:1 ; pour 3° d'élévation, environ 2° se font dans l'articulation scapulo-humérale et 1 ° dans le plan de glissement physiologique scapulothoracique. En d'autres termes, lorsque le membre supérieur a été élevé jusqu'à ce que le bras soit vertical, sur le côté de la tête (180° d'abduction ou de flexion du bras), 120° ont lieu dans l'articulation scapulo-humérale et 60°, dans l'articulation scapulo-thoracique. Ceci est connu sous le nom de rythme scapulohuméral Les mouvements importants de la ceinture scapulaire correspondent aux déplacements suivants de la scapula : l'élévation et l'abaissement, l'antépulsion (déplacement latéral ou vers l'avant de la scapula) et la rétropulsion (déplacement médial ou vers l'arrière de la scapula) et la rotation de la scapula.